Romain Dumas a découvert le Dakar en grand !

Romain Dumas a découvert le Dakar en grand !

Après une année marquée par une troisième place dans le Championnat du Monde d’Endurance et une victoire à Pikes Peak, Romain Dumas débutait sa saison 2015 par un nouveau défi : le Dakar avec l’Ecurie du Cœur et Mécénat Chirurgie Cardiaque au volant d’un buggy exploité par le Team MD Rallye Sport. Ne baissant jamais les bras, le pilote d’Alès a montré sa faculté d’adaptation sur un terrain qui lui était totalement inconnu. Avec son copilote François Borsotto, Romain a malheureusement été contraint, sur casse de boîte de vitesses, au moment d’aborder la dixième étape. Place désormais au Rallye Monte-Carlo !

« Une grande aventure humaine et des situations improbables ! »
Pour sa première expérience en rallye-raid, Romain Dumas avait entamé le Dakar par le bon bout. Une première étape intéressante le 4 janvier avec un 19e chrono dans le baquet du buggy Optimus n°330 ; de quoi surprendre quelques spécialistes de la discipline ! La suite allait être plus difficile, le tricolore alternant entre ennuis mécaniques et performances positives selon les journées. Ne s’avouant jamais vaincus, et représentant fièrement l’Ecurie du Cœur, Romain Dumas et François Borsotto parvenaient à atteindre la journée de repos, malgré les aléas et après une étape marathon dantesque. C’est finalement au matin de la dixième étape que les deux hommes devaient abdiquer, la boîte de vitesse étant définitivement cassée.
« Après cet abandon, je suis bien évidemment déçu » confie Romain. « Déçu pour notre équipage parce qu’après tant d’efforts, nous voulions voir l’arrivée. Déçu pour l’Ecurie du Cœur dont nous voulions porter les couleurs jusqu’à Buenos Aires. Je n’aime pas dire cela, mais c’est propre à la compétition et il faut l’accepter. Je suis un compétiteur et je ne suis pas du genre à abdiquer…  Je crois qu’avec François nous l’avons montré en surmontant tous les obstacles que nous avons croisés sur notre route. Je partais dans l’inconnu, j’ai vécu une grande aventure humaine et des situations improbables. Avec le recul, cela restera paradoxalement les meilleurs moments. »

AUTO - DAKAR 2015 PART 2Au-delà de l’aspect sportif, où Romain Dumas aura su s’adapter pour ses premiers pas sur le Dakar, ce sont en effet les rencontres qu’il retiendra. « Au niveau du pilotage, j’ai parfois dû me faire violence » explique-t-il. « J’ai appris la patience, à tempérer mon caractère de fonceur. Avec l’expérience de François, je pense que j’ai montré une partie de mon potentiel dans une discipline où on ne m’attend pas forcément. On s’est parfois pris au jeu, mais j’aurais aimé figurer un peu plus haut dans le classement. Je pense d’ailleurs que nous en avions les capacités. D’un autre côté, je savais que j’étais en phase de découverte et d’apprentissage. Nous avons eu beaucoup de galères, nous avons changé des cardans, des roues, piloté sans direction assistée… et finalement on ne s’est pas tanké autant que je l’imaginais dans les dunes. Mais si nous sommes arrivés jusqu’à Calama, c’est aussi grâce aux Argentins, Chiliens et Boliviens. Par 46° à l’ombre, c’est un local qui nous a donné la force de repartir en nous apportant de l’eau. Ce sont aussi des locaux qui nous ont permis de sortir d’un rio alors qu’on était trempé. La gentillesse de ces gens, c’est incroyable et je vais garder tout ça en tête. A un moment, je portais leur bonnet et eux mes gants ! Il y aurait tant de choses à raconter. »

Romain Dumas va désormais se tourner vers le Rallye Monte-Carlo, dont les reconnaissances débuteront le lundi 19 janvier. La page Dakar est donc prête à être tourné. « Est-ce je reviendrai ? Je ne sais pas car il faut réunir de nombreux paramètres » avoue-t-il. « C’était possible cette année et je remercie Mécénat Chirurgie Cardiaque et MD Rallye Sport de m’avoir permis de relever ce challenge. J’ai ouvert un chapitre. S’il se prolonge, ce sera avec des ambitions, c’est la seule certitude que j’ai aujourd’hui. »

À propos de Mécénat Chirurgie Cardiaque
Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à des enfants atteints de malformations cardiaques et venant de pays défavorisés de se faire opérer en France lorsque cela est impossible chez eux faute de moyens techniques ou financiers. Hébergés par des familles d’accueil bénévoles et opérés dans neuf villes de France (Angers, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse et Tours), plus de 2500 enfants ont déjà été pris en charge depuis la création de l’Association en 1996 par Francine Leca et Patrice Roynette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

partenaires

  • Rflow
  • Chopard
  • Croisi Europe
  • Haribo
  • Spark
  • Yacco
  • Michelin
  • Poly-Shape
  • Pole Mécanique Alès
  • Alès Audace
  • BT Concept Eco
  • GT2i
  • PKM Consulting
  • JP Elec
  • Gaazmaster