Romain Dumas dresse le bilan du RD Rallye Team et de RD Limited !

Romain Dumas dresse le bilan du RD Rallye Team et de RD Limited !

Parallèlement à son programme avec le Porsche Team et la 919 Hybrid en Endurance, Romain Dumas a vécu une saison 2014 riche en émotions avec sa propre équipe, le RD Rallye Team. Et pour cause, l’année a été marquée par deux victoires lors de la mythique course de côte de Pikes Peak, dont une au général, mais aussi de nombreux succès en rallye. Sans oublier les premiers pas de la Porsche 911 GT3 RS 4,0l « RGT », dernière-née du label RD Label, lancé début 2014. Avec la casquette de patron d’écurie, le natif d’Alès dresse le bilan.

« Pikes Peak, ça a été un combat de tous les instants !  »
Romain, quel regard portes-tu sur la saison du RD Rallye Team ?
« Je suis un éternel insatisfait mais l’équipe a réalisé une très belle année, et pas seulement avec moi au volant. C’est certainement l’un des meilleurs points de cette saison. Nous faisons rouler de plus en plus de pilotes, dans divers catégories, et ils ont chacun obtenu de bons résultats. Nous avons fait rouler des pilotes « pros » tels que Germain Bonnefis qui a gagné au Rouergue en GT+ ou Vincent Beltoise à Pikes Peak, mais aussi des « gentlemen drivers » comme Christian Schmitter, qui a été sacré Champion de France de la Montagne en GT, et Ange-Pierre Cordoliani en VHC. Ces « gentlemen drivers » adhèrent à l’approche professionnelle du team et ils se prennent au jeu. C’est donc très sympa à vivre : on arrive à partager cet esprit « only to win » qui correspond bien à la philosophie de l’équipe. »

Imaginais-tu voir le RD Rallye Team décrocher deux victoires à Pikes Peak quand la saison 2014 a débuté ?
2014_pikespeak_course_09« Pas vraiment et ça fait partie des grands moments de l’année ! Si nous sommes retournés à Pikes Peak, c’est parce que nous pensions pouvoir gagner au général. De ce point de vue, mission accomplie mais cela a été synonyme de gros efforts. Après l’échec de 2013, nous n’avions pas le droit à l’erreur. Nos partenaires nous ont fait confiance et on leur a donné raison. C’était une course très stressante qui restera très particulière à mes yeux. L’avant-veille, on se testait sur la ligne droite d’un speedway et le jour de la course, après quelques kilomètres seulement, je n’avais plus de pneus. Ça a été un véritable combat de tous les instants !
« La surprise, si l’on peut dire, est venue de Vincent Beltoise. J’espérais un podium de catégorie pour Vincent, qui débutait à Pikes Peak. On lui a préparé la voiture comme il fallait et il a réalisé une superbe prestation. C’est lui qui est allé chercher cette victoire. Etre tous les deux au sommet de cette montagne, et gagné chacun à notre niveau, c’était génial ! Et se dire, avec le recul, que notre petite bande de français est allée gagner dans deux catégories différentes à Pikes Peak, mine de rien c’est historique ! On a écrit un beau chapitre. »

Pikes Peak, c’était le moment le plus difficile de l’année ?
« C’était le plus compliqué en termes de timing, car nous avions entrepris de nombreuses modifications sur la Norma, mais également en termes d’organisation. Faire rouler deux autos complètement différentes à l’autre bout du monde, dans les conditions atypiques que l’on connaît à Pikes Peak, ce n’est pas simple. Nous y sommes parvenus et nous avons franchi un vrai palier à travers ce projet.
« L’autre programme qui nous a permis de grandir, c’est la Porsche 911 GT3 RS 4,0l « RGT », où les entités RD Rallye Team et RD Limited ont été directement litées. Pour la première fois, on devait développer et préparer une auto unique, l’homologuer auprès de la FIA, puis la faire rouler. Je le répète, c’est un modèle unique : cette GT3 RS 4,0l n’a jamais été vue en compétition ! C’est le résultat de beaucoup de travail et. Voir une si belle voiture en rallye, c’est une grande fierté. »

« Il y a de nombreuses idées sur mon cahier… »
Tu évoques RD Limited. La création de ce label a-t-elle répondu à tes attentes ?
« Au cours des dernières années, avec le team, nous avons acquis une certaine expérience des Porsche en rallye, et nous voulions mettre cette expérience au service d’autres pilotes ou équipes. Les résultats sont intéressants et positifs. Nous développons et préparons une large gamme de Porsche, mais aussi des pièces spécifiques avec des partenaires tels que PKM Consulting au niveau des suspensions, et Matter pour ce qui est des arceaux. Concrètement, des concurrents autres que le RD Rallye Team bénéficient de toutes nos évolutions. Les gens nous sollicitent de plus en plus, c’est la preuve que notre savoir-faire est désormais reconnu. C’est d’ailleurs valable en VHC où l’une de nos voitures a terminé première Porsche au Tour de Corse Historique. »

2014_wrc_rallyedefrance_08Quelle est la prochaine étape pour RD Limited ?
« Il y en a plusieurs. Nous proposons la Porsche 911 GT3 RS 4,0l à la vente pour la catégorie RGT. Cela vient en complément des produits que nous avons déjà pour les catégories GT et GT+ en rallye. C’est l’une de nos priorités pour 2015. Du côté du VHC, on prépare depuis quelques mois une 911 SC 3,0l Groupe 4 pour les rallyes terre. D’ailleurs, pourquoi ne pas voir une RGT sur terre un jour ?!
« Une autre piste se situe en course de côte. Nous allons travailler sur une nouvelle Porsche 911 GT2 (type 997) mais répondant au règlement GTTS. Nous allons donc plancher sur une version avec les vitesses au volant mais au niveau des évos au niveau aérodynamique. C’est une nouvelle étape pour nous et ça ouvre des perspectives excitantes ! »

Pour conclure, quel est le prochain défi du patron-pilote qu’est Romain Dumas ?
« A court terme, c’est l’enchainement Dakar/Monte-Carlo ! A moyen terme, il y a de nombreuses idées notées sur mon cahier, tant pour RD Rallye Team que RD Limited. Mais cela ne se fera pas au détriment de la qualité du travail, donc il faut aussi se dimensionner en conséquence. Disons qu’il y a quelques rallyes exotiques qui me tentent… et peut-être de nouvelles disciplines. Le circuit, ce n’est pas d’actualité car c’est ma carrière de pilote professionnel. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura toujours une constante, il faut être en mesure d’être performant. »

1 réaction

  1. tant qu il y aura des pilotes de la qualité et de la mentalité de romain dumas le sport automobile m interessera bravo pour la saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

partenaires

  • Rflow
  • Chopard
  • Croisi Europe
  • Haribo
  • Spark
  • Yacco
  • Michelin
  • Poly-Shape
  • Pole Mécanique Alès
  • Alès Audace
  • BT Concept Eco
  • GT2i
  • PKM Consulting
  • JP Elec
  • Gaazmaster