Romain Dumas proche de l’exploit au Rallye d’Ypres

Romain Dumas proche de l’exploit au Rallye d’Ypres

A bord de la Porsche 911 GT3 RS 4,0l développée par RD Limited, Romain Dumas a marqué l’édition du Rallye d’Ypres. Longtemps dolide leader de la catégorie R-GT, le natif d’Alès a aussi intégré le Top 5 du classement général au milieu des voitures RRC et R5. Une véritable performance alors qu’il découvrait cette épreuve. Mais une performance qui ne s’est pas concrétisée par un exploit, Romain étant contraint à l’abandon dans l’avant-dernière spéciale suite à un problème de transmission. Il a tout de même reçu le « Colin McRae Flat Out Trophy », qui récompense un concurrent incarnant l’état d’esprit du pilote écossais.

« Notre performance a créé la surprise… »
Après un run de qualifications convaincant, avec la 10e place au général et la 1ère en R-GT, Romain Dumas prenait les commandes de sa catégorie dès la première spéciale. S’il glissait au second rang lors des ES3 & ES4, il récupérait son bien dès le début de la seconde boucle de la première étape. Le pilote officiel Porsche augmentait même la cadence, signant le 7e chrono dans l’ES6 et le 5e dans l’ES7 pour terminer la journée au 9e rang du scratch, toujours en tête du R-GT.
Après avoir bataillé avec François Delecour durant les premières spéciales de la seconde étape, Romain Dumas confirmait son statut de leader. Il enfonçait même le clou dans l’ES12, avec le 4e temps au scratch synonyme de 5e position au classement général. Il gagnait encore un rang grâce à sa régularité, pointant 4e derrière une Skoda Fabia R5 et deux Citroën DS3 R5 à l’approche des deux ultimes spéciales. Malheureusement, il devait s’immobiliser dans l’ES16 suite à un problème de transmission, renonçant à une victoire de classe en R-GT et un résultat inédit au scratch.

« Ce n’est pas la manière dont j’aime terminer un rallye et il y a donc un goût amer, mais il y aussi beaucoup de positif à retenir de ce Rallye d’Ypres » explique Romain Dumas. « Je découvrais cette épreuve et on me l’avait présenté comme difficile. Je confirme. J’ai d’ailleurs commis quelques petites erreurs, mais face à des pilotes qui connaissent le terrain, je n’ai pas eu à rougir. La voiture se comportait vraiment très bien. J’étais à l’aise au volant, les chronos ont été bons dès le début et je me suis pris au jeu. J’ai attaqué fort, je me suis régalé et nous étions en mesure d’obtenir un superbe résultat au général. Etre dans le Top 4, c’était presque inespéré au départ et ça montre la qualité du travail du team. Notre performance a créé la surprise. On ne la concrétise pas mais elle est bien réelle. Nous avons bien mené la catégorie RGT, qui était l’objectif principal. Je suis déçu de ne pas terminer, mais satisfait d’avoir montré notre compétitivité. »

Romain a par ailleurs reçu le « Colin McRae Flat Out Trophy » des mains de Jimmy McRae, le père de Colin. « C’est un honneur et une fierté de recevoir ce trophée » confie-t-il. « Nous avons été rapides, agressifs… On a abordé la course comme de véritables attaquants et je pense que ça correspond à la personnalité de Colin McRae. J’étais venu pour me faire plaisir et ça a été le cas. J’espère revenir pour gagner. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

partenaires

  • Rflow
  • Chopard
  • Croisi Europe
  • Haribo
  • Spark
  • Yacco
  • Michelin
  • Poly-Shape
  • Pole Mécanique Alès
  • Alès Audace
  • BT Concept Eco
  • GT2i
  • PKM Consulting
  • JP Elec
  • Gaazmaster